22012Oct

Quel prix pour un site Internet ?

  • Combien coûte un site Internet ?
  • Pourquoi devoir payer tous les ans ?
  • Puis-je être en premier dans Google ?

Voilà les trois questions qui me sont le plus fréquemment posées par ma clientèle de petites et moyennes entreprises.

Combien coûte un site internet ?

Réponse : Quelque part entre 500 € et 500 000 €.

Après cette réponse un peu « provoc », et pour mieux me faire comprendre, je demande à mes clients de s’imaginer rentrer chez un concessionnaire automobile :
– Combien coûte une voiture ?
On lui répondra certainement :
– Quelle type de voiture désirez-vous Monsieur ?

Il y a mille sorte de sites internet, en fait autant que de sites existants puisqu’ils sont censés être tous uniques.
Globalement, il y a les sites vitrine, sortes de cartes de visites en ligne, avec quelques pages et photos décrivant les services proposés par l’entreprise.
Il y a les sites vitrine que le client peut administrer lui-même, en ajoutant des actualités, des photographies.
La charte graphique peut être standard ou particulièrement étudiée.
Ensuite viennent des sites avec fonctionnalités particulières, locations, espaces privés…
Les sites peuvent être multi-langues.
On trouve aussi des sites de commerce, avec vente en ligne, paiement carte bancaire…

Décomposition du prix d’un site Internet

Indépendamment du type de site envisagé, il faut chiffrer la construction proprement dite, la formation éventuelle à l’administration du site par le client, l’écriture des pages et articles, la prise de photos de qualité professionnelles, le référencement…

Il est donc impossible de répondre en trois secondes à cette question. CQFD.

Pourquoi payer tous les ans ?

Beaucoup de mes clients sont étonnés de devoir payer tous les ans.
Certains assimilent la mise en place d’un site Web à la création d’une plaquette imprimée. Ce n’est pas si simple.
Outre les frais d’hébergement et de renouvellement de nom de domaine, une agence Web se doit de surveiller en permanence le bon fonctionnement des sites qu’elle réalise. Selon les systèmes de création de sites utilisés, il peut y avoir des mises à jour de sécurité aussi fréquentes que celles de Windows. On peut se retrouver confrontés à des virus ou diverses attaques.

Et qu’on ne pense pas qu’un petit site de commerçant local ne puisse pas intéresser les pirates, bien au contraire ; tous les sites Internet sont visités quotidiennement par des robots qui analysent leurs systèmes de protection. Plus un site est petit, moins il consacre de moyens pour assurer sa protection, meilleure cible il fait.
L’utilisation de plus en plus répandue de systèmes de sites gratuits (comme WordPress) permet de faire chuter les prix de construction, mais ces systèmes très répandus sont particulièrement visés par les robots pirates et ils nécessitent une surveillance constante et des sauvegardes régulières.

Quand la page d’accueil de votre site est remplacée un beau matin par le slogan d’une cyber-armée quelconque, ce n’est pas encore trop grave, mais si votre site sert de base arrière pour l’attaque d’une banque Brésilienne, il faut réagir vite ! (histoires vécues)

Être le premier dans Google ?

Le positionnement dans Google ne s’achète pas !

Cela ne pourrait pas marcher. S’il suffisait de payer pour être bien placé, seuls les riches apparaîtraient et personne n’irait plus consulter les moteurs de recherche.
Pour être bien placé, il faut simplement être à sa bonne place, crédible, s’exprimer clairement, se montrer…

Le positionnement dans Google se mérite

Un bon positionnement s’obtient peu à peu, en proposant du contenu intéressant, varié, évolutif, actualisé. Il faut attirer des internautes, montrer à Google que ceux-ci trouvent intérêt à consulter le site, à passer d’une page à l’autre, à en parler entre-eux par des systèmes de liens.
Le bon positionnement dans Google nécessite un travail régulier, que l’on nomme « travail de référencement ». Il y a des techniques, un peu, il y a de l’expérience, beaucoup, et un besoin permanent d’adaptation aux critères sans cesse renouvelés des algorithmes de Google.

Laissez votre avis

Your email address will not be published. Required fields are marked *