82013Août

Augmenter le trafic de son Web

La visibilité de votre site Internet est importante et vous pouvez augmenter facilement votre positionnement Google. Si l’optimisation SEO n’est pas de votre ressort, il vous reste des choses efficaces à faire, totalement à votre portée, avec juste un peu de travail.

Cela se résumera à

  • écrire souvent
  • écrire bien
  • gérer ses images
  • Surveiller vos statistiques.

Votre site est tout neuf

Votre agence Web vous a livré un site Web disposant de toutes les options nécessaires à son développement. On parle de SEO, de référencement naturel, d’optimisation, de microformats, de campagnes AdWords… le jargon est important dans le domaine du référencement.

Croissance d'une planteIl faut maintenant le faire croître, ce n’est pas uniquement une question de patience car vous avez en main un levier très efficace.

À vous de jouer !

Un petit mot sur Google

Pour ce qui suit, il faut garder à l’esprit que l’on s’adresse à la fois à des humains et (de façon détournée) à des robots.
Pour afficher notre site aux yeux d’un internaute, il faudra dans un premier temps que le robot « Google » (ou un autre) le lui suggère.

Caméra de surveillanceNon content de cela, Google enregistrera le comportement de l’internaute, mesurera et enregistrera son temps de lecture, sa navigation à travers les pages jusqu’à sa sortie définitive du site. Il reconnaitra et enregistrera aussi ses futures visites s’il décide de revenir, leur fréquence et tout un tas d’autres éléments fort utiles.

Tout cela permet à Google de mesurer l’intérêt de votre site, ce qu’on peut – par un raccourci que je ne détaillerai pas ici – formuler autrement : Google appréciera que votre site soit intéressant.

Comment rendre son site intéressant (pour Google)

À votre niveau, il s’agit d’ajouter du contenu régulier, en texte et en images.

Vous n’imaginez pas à quel point cette action assez simple augmentera votre taux de visite de façon significative.

Le texte :

Les ajouts et modifications doivent être fréquentes.

Essayez de vous fixer un planning pour des interventions hebdomadaires ou mensuelles.
Google enregistrera votre fréquence de modification car – par souci d’économie – il visite moins souvent les sites qui ne bougent pas.

Jamais de copier coller.

Au delà de toute considération d’honnêteté, et même si vous modifiez quelques termes pour le dissimuler. Google saura détecter la similarité des articles et vous risquerez l’exclusion pure et simple.

Sur quel sujet ?

PlumeNe cherchez pas forcément à écrire sur le cœur même de votre site. Il est souvent intéressant de varier les sujets pour profiter de ce que Chris Anderson nommait « longue traîne », ou pour profiter du fameux « effet papillon », une fréquentation importante sur un sujet annexe de votre site ayant tendance à en augmenter la note générale.

Optimisation du texte

Soyez vigilant à structurer votre texte en paragraphes séparés par des titres.
N’utilisez jamais les options d’enrichissement (taille de police, soulignement, couleurs…) disponibles dans l’interface graphique de votre éditeur de texte. Je ne vous autorise qu’à mettre en gras ou en italiques quelques mots judicieusement choisis, sans excès !

Placez des mots importants dans les titres et dans les premiers mots de vos premiers paragraphes, Google leur attribuera une importance particulière (mots clés).
Rédigez bref et concis, avec un seul sujet par article. Aérez le contenu, faites des paragraphes de 5 ou 6 lignes maximum.

Plus facile à dire qu’à faire ?

Bon, j’admets, ce n’est pas toujours facile d’écrire et cela représente un peu de travail. Pour ma part, j’utilise les logiciels de mindmapping, FreePlane ou FreeMind pour composer mes articles et en dégager la structure qui composera ensuite les titres du document.

Les images :

Placer des images sur un site est indispensable pour en augmenter l’attractivité ou en faciliter la lecture. C’est en outre très facile à faire, facile, trop facile parfois.

Les images trop lourdes

Une image mal gérée peut se trouver beaucoup trop lourde et pénaliser le site. Vous en vous en rendrez pas compte car elle se trouvera sans doute dans le cache de votre navigateur mais elle alourdira tellement votre page que les internautes risquent de ne pas avoir la patience de la charger (La patience d’un internaute se mesure en secondes).
Ne dépassez jamais 100 Ko par image, 20 ou 30 Ko permettant généralement un bon affichage.

Sachez que Google annonce moduler depuis quelques temps la note des sites en fonction de leur vitesse d’affichage.

Images volées

Un autre danger réside dans la facilité que l’on eut avoir à « Pomper » une image sur le Net. Les propriétaires des images que vous aurez copiées utilisent des robots scrutant la toile nuits et jours à la recherche de copies de leurs images, mêmes les plus insignifiantes. Les sommes que vous aurez alors à payer peuvent être très importantes car elles servent à rémunérer des cabinets d’avocats spécialisés qui ne vous lâcheront pas facilement.

Gérer les images en amont

Le mieux est de préparer vos images en dehors du site, d’en régler les dimensions, de les « optimiser pour le Web ». Il existe des tas de logiciels pour cela, j’utilise personnellement Irfanview et RIOT, tous deux capables de travailler par paquets entiers.

Les méta-données

Outre la gestion du poids des images, il est fondamental, dans une optique de référencement, d’en remplir les méta-données. Il s’agit des champs « Alt » et « Titre ». « Alt », pour « texte alternatif », permet de placer un texte de remplacement au cas où l’image ne s’afficherait pas. « Titre » contiendra le texte s’affichant au survol de la souris.
Ces deux champs, ainsi que le nom du fichier, seront enregistrés par Google et pourront vous amener des visites supplémentaires. La recherche par image prend une certaine ampleur de nos jours et vous-même n’avez-vous jamais cliqué sur une image s’affichant en haut de la page de présentation des résultats Google ?

Pas de texte en image.

Vos images ne doivent pas contenir de texte. Les moteurs de recherche ne sont pas encore capables d’analyser le contenu textuel d’une image. Si vous placez un texte dans une image, vous pouvez le considérer comme perdu.

Surveillez vos statistiques

Courbes de visites quotidiennesVous cherchez un sujet ? Surveillez vos statistiques et voyez à partir de quelles recherches les internautes sont arrivés sur votre site. Cela peut être une bonne source d’inspiration.

Surveillez aussi les statistiques de fréquentation, vous serez surpris.

Laissez votre avis

Your email address will not be published. Required fields are marked *